Rachat de crédit, prêt de restructuration, consolidation de dettes, restructuration de créances, consolidation de créances, opération de refinancement sont autant de termes désignant la même opération financière : le rachat de vos crédits par une seule entité financière. Mais tous les crédits peuvent-ils être rachetés ?

quels-credits-peuevent-etre-rachetes

Quels sont les crédits qui peuvent être rachetés ?

Tous les crédits : crédits hypothécaires, crédits immobiliers, prêts à la consommation, comptes revolving, crédits auto… peuvent tous être rachetés. Les découverts bancaires (compte en rouge, compte à découvert…) ainsi que les impôts sont également éligibles au rachat de crédit. Seuls les prêts dits « à taux bas » ou taux faibles ne peuvent faire l’objet d’un rachat, à savoir le prêt d’honneur (prêt étudiant), le 1 % patronal et le prêt à taux zéro.

Mais le rachat de crédit est également possible pour s’acquitter des dettes entre personnes physiques (dettes familiales, dettes personnelles…), sans compter qu’il permet aussi un remboursement par « anticipation » des prêts en cours. Les sociétés spécialisées dans le rachat de crédit offrent une certaine flexibilité dans les différentes opérations de refinancement, en matière de taux, de mensualités et de durée d’emprunt et ce afin de préserver votre pouvoir d’achat. Le montant des mensualités est toujours établi à partir de votre capacité de remboursement.

 

Un rachat de crédit exige le plus souvent une garantie immobilière. Ainsi, la consolidation des prêts à la consommation est dédiée à tous les consommateurs, locataires ou propriétaires. Le cas d’un rachat de crédit hypothécaire est bien entendu réservé aux propriétaires, ou éventuellement sur présentation de preuve d’une acquisition à la propriété en cours. La garantie peut alors se faire par caution ou par hypothèque immobilière.

 

Comment procéder à un rachat de crédit ?

Le taux, une fois les crédits regroupés en un seul et même prêt, est établi entre le coursier de rachat et votre banque. Les mensualités sont toujours basées sur votre capacité de remboursement. Le principe reste le même que celui d’un crédit classique, sauf qu’ici on joue sur une durée d’emprunt plus importante. Idem pour le cas de rachat de crédit entre particuliers (rachat de dettes familiales…).

Les sociétés de restructuration financière se chargent généralement des rachats de prêts entre 15 000 et 20 000 euros. En dessous de 15 000 euros, les entités de prêts à la consommation et les banques peuvent encore s’occuper de votre dossier, il n’est pas alors nécessaire de faire appel aux services d’un coursier en opération de refinancement.

Lors d’un rachat de crédit, le coursier se charge de trouver le partenaire bancaire le plus favorable à votre dossier. Puisque les conditions de montant de remboursement et de durée d’emprunt peuvent varier d’une banque à une autre, et que certains types de prêts ne peuvent faire l’objet du taux appliqué en rachat de crédit, le coursier étudie à fond votre dossier pour vous trouver l’institution financière qui vous accordera les meilleurs avantages pour vos crédits rachetés.