En fin de chaque mois, vous stressez à l’idée de ne pas pouvoir payer toutes les factures ? Vous avez déjà peut-être entendu parler que faire racheter votre ou vos crédits pourrait vous aider à retrouver l’équilibre budgétaire afin d’affronter plus tranquillement vos dépenses quotidiennes ? Vous n’avez cependant pas l’âme d’un expert financier et avez peur de commettre un faux pas ? En lisant ce qui suit, cela vous aidera à y voir plus clair. Vous verrez que le rachat de crédit, c’est en fait vraiment simple.

tout-savoir-sur-le-rachat-de-credit

Le rachat de crédit, une solution pour faire face au surendettement

La souscription à un prêt, qu’il s’agisse d’un financement immobilier ou d’un crédit à la consommation, est une solution habituelle pour acquérir des biens mais, quelquefois, il arrive qu’on en contracte un, voire plusieurs, alors qu’on n’a pas encore terminé de payer les précédents.

Comme de nombreux ménages, vous vous retrouvez alors dans cette situation problématique car vous tombez dans une situation budgétaire précaire. En effet, nombreux sont ceux qui ont du mal à boucler leur fin de mois et sont considérés comme surendettés car ils ont des mensualités dépassant 30% de leur revenu. Afin d’aider les gens qui se trouvent dans pareille situation, les opérateurs financiers ont mis en place le rachat de crédit.

Appelé aussi regroupement de prêts, renégociation de crédits ou refinancement de prêts, le rachat de crédit est une opération de plus en plus courante, adoptée par beaucoup de français. Les raisons qui incitent chacun d’entre nous à y recourir sont variées, tournant généralement autour de difficultés budgétaires liées à des problèmes de remboursement.

En effet, consistant principalement à regrouper différents prêts en un seul crédit, le rachat de crédit est une mesure permettant à ceux qui ont trop de mensualités à rembourser par rapport à leurs revenus, de retrouver une certaine aisance dans leur budget. Et oui, le remboursement de ce seul crédit est nettement moins cher, bien qu’il s’étend sur une durée plus longue.

Le rachat de crédit, accordé par une banque ou un organisme financier spécialisé suite à l’étude détaillée du dossier du contractant, est ainsi certainement la solution idéale pour sécuriser votre budget, non ?

 

Pourquoi recourir à un rachat de crédit ?

 

Des imprévus, il peut toujours en avoir et on doit pouvoir y faire face à n’importe quel moment. Et quand on a des crédits en cours à rembourser, cela se complique encore plus… Mais, pas de panique, il y existe toujours des solutions aux soucis qu’on peut rencontrer : le rachat de crédit est une solution !

Grâce au rachat de crédit, vous contractez un seul crédit auprès d’un organisme financier ou d’une banque qui prend en charge les autres prêts en cours. Le montant des mensualités que vous aurez à payer est déterminé en fonction de votre capacité de paiement, et est donc revu à la baisse par rapport au total des remboursements précédents. Par contre,  la durée de remboursement est allongée.

Il est toutefois préférable de ne pas attendre de franchir le seuil de surendettement pour souscrire un rachat de crédit. Le remboursement de prêts constitue un obstacle lors de la réalisation d’autres projets si les revenus sont limités. En effet, si vous pouvez « vous serrer la ceinture » lorsqu’il s’agit de biens ou de services non indispensables comme des vacances, la situation peut devenir vraiment problématique s’il est question par exemple de financer les études de vos enfants. Avec le rachat de crédit, les mensualités à payer étant réduites, vous retrouvez une aisance dans votre budget et vous avez la possibilité de poursuivre les projets qui vous tiennent à cœur.

 

Les étapes à suivre pour obtenir un rachat de crédit

 

Pour contracter un rachat de crédit, la première étape est naturellement de trouver et contacter un organisme financier ou une banque. Il est très facile de le faire en ligne et de demander des simulations.

Divers renseignements sont ainsi demandés, servant pour l’étude de faisabilité de votre dossier et à l’issue de laquelle vous recevrez des propositions quant au montant des mensualités et le taux ainsi que la durée du remboursement du regroupement de prêts. Au cas où vous acceptez la proposition, vous serez amené à suivre les procédures administratives pour la conclusion du contrat. Le prestataire se chargera alors de rembourser la totalité des mensualités impayées et vous n’aurez à rembourser que les mensualités indiquées dans le contrat que vous signez. Vous attendiez-vous à tant de facilité ?

 

Avant tout, il faut déterminer votre solvabilité.

 

Lors d’une demande de restructuration de crédits, vous aurez à indiquer quelques informations qui seront utiles pour traiter votre dossier. Le montant de votre revenu est le principal paramètre pris en compte par les prestataires. Avec un revenu mensuel de moins de 1 200 euros environ, vous ne pouvez malheureusement pas prétendre à un rachat de crédit. Cette valeur est en effet jugée insuffisante pour pouvoir effectuer vos remboursements dans des conditions convenables sans risquer le surendettement.

Les différents types de rachat de crédit

 

Aujourd’hui il exisye deux types de rachat de crédit : à taux fiixe et à taux variable.

Avec le taux fixe, le taux est fixé lors de la négociation et sera invariable jusqu’au délai consenti pour le remboursement. Le second type est à taux variable. Ce taux est évolutif et peut être onéreux à long terme, mais il est profitable pour des remboursements sur une courte durée. Pour conséquent, dans les cas de remboursement s’étalant sur plusieurs années, il est préférable d’opter pour la formule à taux fixe pour éviter les imprévus.

 

Les conditions d’âge et l’échelonnement du remboursement

 

L’âge peut aussi être un paramètre pris en compte par certains organismes. D’une manière générale, les prestataires accordent uniquement le rachat de crédit aux personnes de moins de 80 ans. En outre, la dernière échéance doit obligatoirement intervenir avant un âge indiqué par les organismes. En fonction du type de crédit contracté et du patrimoine de la personne concernée, cette limite peut être variable.

 

Les avantages d’un rachat de crédit pour un propriétaire et un locataire

 

Si vous êtes propriétaires et vous n’arrivez plus à rembourser vos prêts ou à payer vos factures, le rachat de crédit est la solution la mieux adaptée. En effet, le traitement du dossier est plus rapide et les modalités sont plus avantageuses. En hypothéquant votre propriété, le regroupement de crédits englobe un champ plus vaste : crédits immobiliers, factures impayées, crédits auto, prêts personnels etc. Et malgré des revenus modestes ainsi qu’un niveau d’endettement élevé, le regroupement est toujours possible et le remboursement peut s’étaler sur une trentaine d’années.

 

Par contre, si vous êtes locataire, l’étalement du remboursement ne peut se faire que sur une durée de 10 ans maximum. Cependant, il permet déjà d’alléger nettement les mensualités. Dans ce cas, l’institution financière étudie le dossier en profondeur, incluant l’intégralité des dettes et le détail des revenus.

Dans tous les cas, que vous soyez locataire ou propriétaire, l’accès au rachat de crédit vous permet de soulager tous vos soucis financiers. Effectivement, bien que vous contractiez un nouveau prêt, vous seriez définitivement débarrassé de toutes vos anciennes dettes.

 

Où et comment faire une demande de rachat de crédit ?

Normalement, toutes les banques et toutes les institutions financières proposent le rachat de crédit. Pour faire une simulation, vous pouvez donc soit prendre contact avec le conseiller clientèle de sa banque, soit contacter d’autres banques et comparer les offres. Vous pouvez aussi faire appel à un courtier ou à un intermédiaire pour avoir des conseils et étudier les meilleures propositions.

Aujourd’hui, sachez que les simulations en ligne offrent un double avantage : mettre en quelques clics plusieurs organismes en concurrence et pouvoir choisir directement le meilleur ! Une fois que l’organisme est choisi, les formalités de demande ne sont pas compliquées : il suffit de suivre les étapes indiquées par le prestataire choisi, de constituer le dossier, de le présenter par le biais de ce dernier et d’attendre le retour de la validation. Mais, il faut surtout exiger la transparence du crédit octroyé par l’établissement. En effet, nous vous conseillons de vous assurer que tous les termes soient être clairs, notamment les différents frais pour éviter les mauvaises surprises ultérieures. Parmi les frais classiques que le bénéficiaire du prêt doit honorer, il y a les frais de banque pour la constitution des dossiers, les frais de notaire comportant la reprise de garantie, la mainlevée et l’Ira ou l’indemnité de remboursement anticipé pour les précédents crédits qui ont été remboursés par le rachat. Sur le principe, il n’y a pas une grande différence avec les prêts classiques.

Maintenant que vous y voyez plus clair, lancez-vous, vous ne le regretterez pas !