Votre crédit travaux pas à pas

Le crédit travaux reste le meilleur moyen d’obtenir rapidement un financement pour des projets d’embellissement ou de rénovation. Il y a tant de choses à faire dans une maison, mais on a tendance à les remettre au lendemain, faute de moyens. Si vous avez les idées et la volonté, il ne vous manque qu’un prêt travaux pour passer de la théorie à la pratique. Suivez ces quelques étapes jusqu’à l’acceptation de votre crédit, et vous pourrez sortir vos pinceaux.

1- Commencez par une simulation en ligne

Le simulateur de prêt en ligne est le moyen le plus simple de choisir le meilleur crédit travaux. En quelques clics, imaginez tous les cas de figure. Si vous empruntez 20 000 € pour installer une véranda, combien allez-vous rembourser par mois ? Sur combien de mois ? Vous pouvez ensuite ajuster ces trois paramètres – somme empruntée, remboursements mensuels et durée du prêt – jusqu’à obtenir une offre sur-mesure qui passe sans douleur dans votre budget. Il s’agit d’une simple simulation gratuite et sans engagement. Vous pouvez ainsi faire vos comptes en toute transparence.

Une fois que vous avez trouvé la formule adaptée à vos besoins, faites simplement une demande en ligne, ou par téléphone si vous avez encore des doutes et ressentez le besoin d’être rassuré par un conseiller. Vous aurez une première acceptation de principe, immédiate ou par retour de mail, qui n’est pas contractuelle.

2- Recevez une offre préalable de prêt pour vos travaux

Ensuite, vous recevrez une offre préalable de prêt personnel travaux, soit par courrier, soit à télécharger. Elle est valable quinze jours, prenez le temps de l’étudier. Cette offre mentionne obligatoirement le montant du crédit, sa durée, le montant des mensualités et leur nombre, le coût total du crédit, et son taux annuel effectif global (TAEG). C’est un chiffre encore plus important que le taux d’appel de votre crédit – celui qui a sans doute attiré votre œil dans une publicité – car il intègre tous les intérêts, frais ou commissions, y compris les primes des assurances. C’est ce TAEG qui reflète vraiment le coût total de votre emprunt, c’est donc lui que vous comparerez pour trouver le meilleur taux. Enfin, cette offre préalable précise les conditions de remboursement anticipé, au cas où une rentrée d’argent inattendue vous le permettrait.

Si cette offre vous convient, n’attendez plus : signez-la et renvoyez-la par courrier, accompagnée des pièces justificatives classiques en cas de demande de crédit à la consommation. Photocopiez une pièce d’identité, un relevé d’identité bancaire ou postal, votre dernière facture de téléphone, vos justificatifs de revenus (salaire, retraite) ou sinon votre dernier avis d’imposition, sans oublier votre taxe foncière. Facile, non ?

3- Rassemblez les justificatifs et patientez quelques jours

Comme il s’agit d’un prêt spécifique pour des travaux, il faudra joindre également des devis si votre projet se chiffre entre 21 500 € et 75 000 €. En dessous de cette fourchette, vous n’aurez rien à justifier. Certains organismes demandent néanmoins une facture de matériaux, même si elle ne correspond pas à l’intégralité de la somme attendue. Et soyez tranquille, vous disposez ensuite d’un délai légal de rétractation de 14 jours à compter de la date de la signature de l’offre.

Pendant que vous patientez quelques jours, l’organisme de crédit étudie votre dossier. Il s’attache essentiellement à vérifier votre solvabilité, en évaluant votre taux d’endettement comparé à vos revenus. Si vous recevez une réponse positive, celle-ci est considérée comme définitive une fois le délai de rétractation terminé. Les fonds sont alors directement versés sur votre compte. Vous pouvez enfiler votre salopette et vous mettre au travail.

Seul un crédit en ligne vous garantit un financement aussi rapide pour vos travaux. N’hésitez pas à tester le simulateur de prêt. C’est la toute première étape vers la concrétisation des projets qui vous trottent dans la tête depuis peut-être bien longtemps.

 

crédits travaux