Cette fois, ça y est : vous avez enfin repéré la maison idéale, celle qui pourra abriter votre famille pendant de nombreuses années et la voir s’épanouir. Vous avez si hâte de poser vos meubles que la tentation d’accepter le premier taux de pret immobilie qu’on vous propose est grande, presque irrésistible…

Attention…pas si vite ! Le financement d’un crédit immobilier nécessite une bonne dose de vigilance et de réflexion. En réalisant une simulation credit maison dans une pluralité de réseaux bancaires et sur Internet, vous pourriez économiser au final des dizaines de milliers d’euros dans les vingt à trente prochaines années ! Lisez la suite pour apprendre l’essentiel à retenir concernant le crédit immobilier et les particularités de ce mode de financement.

Qu’est-ce qu’un prêt immobilier ?

Credit immo : la meilleure façon de se construire un patrimoine

Le crédit immobilier, comme son nom l’indique, est un prêt contracté par un particulier souhaitant acquérir un bien immobilier. Cette forme de prêt peut prendre des formes multiples et venir au secours de tous vos projets : que vous souhaitiez devenir l’heureux propriétaire de votre résidence principale, d’une maison de vacances au bord de la mer ou d’un bien locatif en centre-ville pour toucher un complément de revenu, les taux actuel prêt immobilier sont suffisamment bas pour vous permettre de réaliser tous vos rêves.

Par rapport à la location d’un bien équivalent, l’achat vous reviendra un peu plus cher jusqu’à la fin du remboursement du prêt. Au-delà, vous n’aurez plus aucune mensualité à payer et bénéficierez d’un bien meilleur niveau de vie. Une manière idéale de préparer votre retraite en douceur !

De quoi est composé un crédit immo ?

Un prêt immo se définit par plusieurs de ses composantes essentielles, dont :

  • Une durée de remboursement, exprimée en nombre de mensualités. Les crédits plus courts (par exemple 15 ans, soit 180 mensualités) sont aussi ceux qui comportent les meilleurs taux immobiliers. Un prêt immo peut nécessiter jusqu’à trente ans de remboursement.
  • Un taux d’intérêt. Plus ce taux est élevé, et plus vous paierez cher pour le capital emprunté et non encore remboursé.
  • Un montant emprunté. Cette somme correspond à la différence entre votre apport personnel et la somme nécessaire pour boucler votre projet, frais de notaire inclus.
  • Des « frais annexes » tels que les frais de dossier, l’assurance emprunteur, la garantie ou le cautionnement.

 

Le taux annuel effectif global (TAEG) est un indicateur précieux qui vous renseigne sur le coût total d’un crédit, en incluant non seulement le taux d’intérêt mais aussi tous les frais annexes. Il est le seul élément de comparaison pertinent entre deux offres avec la même durée de remboursement.

Les différents types de prêt immobilier

Prêt amortissable, in fine, relais… De quoi parle-t-on ?

La plupart des banquiers et des particuliers, lorsqu’ils évoquent la souscription d’un crédit immobilier, font référence à un prêt « amortissable ». Le prêt amortissable est la variante la plus répandue du crédit immo : le capital emprunté est amorti – c’est-à-dire remboursé – au fur et à mesure des mensualités. Il s’agit de la solution à privilégier dans la grande majorité des cas puisqu’elle va lisser l’effort de remboursement de votre prêt sur une longue période.

Si vous êtes un investisseur expérimenté disposant de moyens conséquents, un prêt « in fine » peut aussi s’envisager. Dans ce cas, vous ne rembourserez pas un centime du capital avant la toute dernière échéance, lorsque vous devrez tout payer en une fois. D’ici là, vous aurez seulement à payer les intérêts tous les mois !

Pas la peine enfin de vous inquiéter si vous devez vendre votre maison actuelle pour vous payer la suivante ! Grâce au mécanisme du prêt relais, vous pouvez bénéficier d’une avance comprise entre 50 et 80% de la valeur de votre bien. La banque se remboursera une fois que votre ancienne maison aura été vendue.

Taux fixe, taux variable…

Les meilleurs taux immobilier actuellement proposés sur le marché du crédit sont incontestablement les taux fixes. Rien d’étonnant puisqu’ils connaissent un plus bas historique ! En optant en ce moment pour un taux figé et défini au sein du contrat, vous vous prémunissez contre une hausse future. Les taux dits « variables » peuvent quant à eux évoluer à la hausse ou à la baisse au sein d’une fourchette prédéterminée (+ ou – 2%, par exemple), selon un index de référence. Ils sont plus intéressants en période de taux élevés.

Sous quelles conditions peut-on obtenir un prêt immobilier ?

Revenus et situation professionnelle

Non, rassurez-vous, les banques ne prêtent pas qu’aux riches ! Surtout lorsque l’achat d’une maison ou d’un appartement est en jeu. Pour autant, mieux vaut montrer patte blanche et prouver que vous avez les moyens de rembourser la somme que vous souhaitez emprunter. Avant le rendez-vous avec un prêteur potentiel, vous devrez avoir monté un dossier complet contenant notamment vos fiches de paie, vos relevés de compte, un justificatif de votre situation professionnelle… En principe, le montant de votre future mensualité ne doit et ne peut pas dépasser un tiers des revenus du foyer.

Les emprunteurs présentant le meilleur profil (CDI ou fonctionnaire, couple avec deux emplois stables…) sont également ceux qui pourront profiter des meilleurs taux immo dans la mesure où ils représentent à la fois un risque moindre et une rentabilité plus élevée pour la banque.

Apport personnel

Le montant de votre apport personnel est fondamental! Il renseigne votre banquier sur votre capacité d’épargne et votre niveau de discipline. Certains établissements bancaires exigeront un apport d’au moins 10% du prix de la maison que vous convoitez. D’autres se contenteront de vérifier que vous pouvez au moins prendre à votre charge les frais de notaire, soit 6 à 8% du prix du bien. Quelques rares professionnels continuent à accepter des financements à 100% (sans apport).

Où et comment obtenir un prêt immobilier ?

Vous avez trouvé le bien immobilier idéal, et venez de signer le compromis de vente. Félicitations ! Il vous faut maintenant trouver une offre de financement dans les deux mois qui suivent, au risque sinon de devoir renoncer à la transaction.

Les banques généralistes ou spécialisées en crédit immobilier n’hésiteront pas à vous proposer des conditions très attractives si elles voient en vous un futur client intéressant ! Dans le cas où l’offre de votre banque actuelle ne vous convaincrait pas, il est donc recommandé de faire le tour de la concurrence pour voir ce qu’elle a à vous offrir ! Non sans avoir d’abord fait une petite visite sur un site Internet proposant une simulation prêt immobilier, afin de vous faire une meilleure idée du montant que vous pourriez emprunter et de la mensualité que cela représenterait.

Tout le monde, cependant, n’a pas forcément le temps ou l’énergie à dépenser dans une dizaine de rendez-vous différents. L’autre option consiste à recourir aux services d’un courtier en crédit immobilier. Ce dernier va partir avec votre dossier sous le bras, et solliciter pour votre compte tous les grands réseaux bancaires au sein desquels il dispose de contacts privilégiés. Vous n’aurez plus qu’à sélectionner la meilleure offre parmi celles qu’il vous propose, en vous aidant au besoin d’une calculette prêt immobilier en ligne. Le gros avantage du courtier est qu’il ne se rémunère que si vous acceptez l’une de ses offres. Vous avez trouvé ailleurs ? Pas besoin de le payer !

 

mon financement